_Dubaï

2014, Installation sonore interactive : l’édition 2014 de l’International Symposium on Electronic Arts (ISEA) à Dubaï, exposition “Electric Tradition” dans le quartier historique Al Fahidi de Dubaï, EAU
Zayed University
Commissaire : Joshua Watts
Du 30 octobre au 9 novembre,Insertio, (Partaik, Lévesque,Barragan)avec Patarroyo (étudiant 2e cycle)

Sound Transect from James Partaik on Vimeo.

Circuler dans l’espace public signifie emprunter le réseau quadrillé des rues et des boulevards où tout ce que l’on croise semble exister pour être visualisé. Ce quadrillage urbain se superpose au réseau de données qui, bien qu’immatériel, repose sur la même logique nodale : tous deux sont constitués de points de croisement et d’articulation de lignes qui assurent une circulation fonctionnelle. Sortir de cette grille, soit-elle urbaine ou constituée de données, choisir de circuler dans des voies parallèles, semble difficilement conciliable avec cette logique. Ce projet propose une exploration contraire aux usages puisque des lignes transversales seront tracées dans l’espace public environnant VOX. Chacune des trajectoires prendra la forme de tunnels sonores qui offriront la possibilité de circuler d’un espace à l’autre en passant à travers tous les obstacles qui surgiront – un peu à la manière d’une onde qui traverse la matière. Des données seront captées et un dispositif sonore sera élaboré afin de proposer une traversée virtuelle du quartier, laquelle offre une alternative à son caractère rectiligne.

Moving around in a public space means travelling along the grid network of streets and boulevards where everything we come across seems to exist for the purpose of being visualized. This urban grid is superimposed on a network of data that, although immaterial, is based on the same nodal logic. Both are made up of intersecting points and articulations of lines that enable functional movement. The act of travelling outside the grid (be it the urban fabric or the data array), of choosing to proceed along parallel paths, appears difficult to reconcile with that logic. This project aims at an exploration that is contrary to normal use, as it involves plotting transverse lines through the public space surrounding VOX. Each of these trajectories will be in the form of sound tunnels that will make it possible to move from one point to another by passing through every looming obstacle—somewhat like a wave passing through solid material. Data collection and sound apparatus will be developed to enable this virtual journey through the neighbourhood, offering alternatives to its rectilinear nature.

_Dubaï

2014, Installation sonore interactive : l’édition 2014 de l’International Symposium on Electronic Arts (ISEA) à Dubaï, exposition “Electric Tradition” dans le quartier historique Al Fahidi de Dubaï, EAU
Zayed University
Commissaire : Joshua Watts
Du 30 octobre au 9 novembre,Insertio, (Partaik, Lévesque,Barragan)avec Patarroyo (étudiant 2e cycle)

Sound Transect from James Partaik on Vimeo.

Circuler dans l’espace public signifie emprunter le réseau quadrillé des rues et des boulevards où tout ce que l’on croise semble exister pour être visualisé. Ce quadrillage urbain se superpose au réseau de données qui, bien qu’immatériel, repose sur la même logique nodale : tous deux sont constitués de points de croisement et d’articulation de lignes qui assurent une circulation fonctionnelle. Sortir de cette grille, soit-elle urbaine ou constituée de données, choisir de circuler dans des voies parallèles, semble difficilement conciliable avec cette logique. Ce projet propose une exploration contraire aux usages puisque des lignes transversales seront tracées dans l’espace public environnant VOX. Chacune des trajectoires prendra la forme de tunnels sonores qui offriront la possibilité de circuler d’un espace à l’autre en passant à travers tous les obstacles qui surgiront – un peu à la manière d’une onde qui traverse la matière. Des données seront captées et un dispositif sonore sera élaboré afin de proposer une traversée virtuelle du quartier, laquelle offre une alternative à son caractère rectiligne.

Moving around in a public space means travelling along the grid network of streets and boulevards where everything we come across seems to exist for the purpose of being visualized. This urban grid is superimposed on a network of data that, although immaterial, is based on the same nodal logic. Both are made up of intersecting points and articulations of lines that enable functional movement. The act of travelling outside the grid (be it the urban fabric or the data array), of choosing to proceed along parallel paths, appears difficult to reconcile with that logic. This project aims at an exploration that is contrary to normal use, as it involves plotting transverse lines through the public space surrounding VOX. Each of these trajectories will be in the form of sound tunnels that will make it possible to move from one point to another by passing through every looming obstacle—somewhat like a wave passing through solid material. Data collection and sound apparatus will be developed to enable this virtual journey through the neighbourhood, offering alternatives to its rectilinear nature.